Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Google+
Charivari de la société contemporaine

Dans le meilleur des mondes ...du libéralisme économique

22 Août 2014, 05:41am

Publié par alize2769

"The Brave New World"- Aldoux Huxley

"The Brave New World"- Aldoux Huxley

"y a qu'à.!.."

 

La cause est entendue : sous le régime du capitalisme libéral et mondial , la France doit adapter ses structures sous peine d'étouffer par sa dette excessive selon un scénario argentin.

 

Dans ce contexte , la France et l'Europe doivent faire face à la concurrence féroce des pays asiatiques au niveau des prix et aussi , ce qui est nouveau, dans la qualité croissante des biens et services. Cette concurrence s'exprime aussi bien au niveau du commerce international mais aussi dans les structures sociales de chaque pays. En d'autres termes , mieux vaut être un pays jeune avec une population active travailleuse et bon marché , avec un minimum de cotisations sociales que l'inverse c'est à dire une population vieillissante et riche avec de lourdes charges sociales.

1..2..3 c'est parti !

1..2..3 c'est parti !

Cela suppose une révision drastique à la baisse des salaires des travailleurs et à la baisse importante des cotisations sociales pour se maintenir compétitif vis à vis du reste du monde.

Les entreprises reprendraient bien entendu des couleurs pour de nouveau embaucher des travailleurs prêt à travailler 50 h par semaine avec une flexibilité maximale au niveau des heures de travail et une disponibilité géographique étendue. Bref le remède va être lourd mais il faut travailler plus pour gagner moins si on ne veut pas tomber dans le chaos social et économique. Il n 'y a pas d'alternative vous dis-je à moins d'être hérétique.

Dans le meilleur des mondes ...du libéralisme économique

Pendant que j'y pense , il faudrait aussi que les parents fassent pression sur l'éducation nationale et leurs enfants pour faire remonter l'indice Pisa qui permet de comparer les performances scolaires entre les pays. Il faudrait ainsi que nos chers chérubins se comportent aussi studieusement que leurs camarades sud-coréen ou chinois. Il en va de notre compétitivité nationale.

 

L'éducation nationale coûte chère ? une forte cotisation d'entrée à l'école supérieure et à l'université et la généralisation de l'école privée devrait faire baisser les charges sociales pesant sur le "mammouth" .

 

Que fait on des vieux ? ils travaillent comme tout le monde jusqu'à leur mort quitte à changer de métiers.

 

Les chômeurs ? Travail obligatoire dans les œuvres d'utilité publique au delà de 3 mois de chômage sinon plus d'allocations.

 

Que fait on du reste des cloportes ? ils se débrouillent.

 

Bref il n'y pas de problème , il n'y a que des solutions , n'est ce pas M Gattaz ?

humour

humour

L'idée d'égalité , de fraternité et de liberté sont des vieilles lubies datant du XVIII siècle.

Les maitres mots du XXI siècle sont désormais Flexibilité, Compétitivité et Efficacité. La rationalité économique nous l'impose pour un maximum de bien-être global selon la règle d'optimum de Pareto.

 

Ah vous ne savez peut être pas ce que signifie ce terme ?

En tant que néo-liberal bien pensant , je me dois de vous l'expliquer : l'optimum de Pareto suppose que si tous le monde est en concurrence parfaite entre tous , nous serions dans un état de bien-être maximum.

Comment définit t'on un bien-être maximum ? c'est simple c'est plus je consomme de façon optimale, plus je suis heureux. Bref il n'y pas de problème , il n'y a que des solutions.

 

Pourquoi , nous con de Gaulois nous ne comprenons pas ces règles de la mondialisation pourtant si simples ?

Dans le meilleur des mondes ...du libéralisme économique

La dimension sociale et la culture.

 

Pourquoi ces deux thèmes au mieux sont rarement abordés par les théoriciens de l'économie libérale sinon totalement évacués ?

 

Faut dire que ces deux thèmes sont difficilement chiffrables et impossible à passer à la moulinette informatique. Ils restent dans le champs d'étude de ces gaucho de sociologues qui proposent d'autres grilles de lecture hors de la pensée unique.

 

Et pourtant c'est bien dans le cadre de la culture , dans nos structures familiales , sociales et institutionnelles que nous avons grandi et construis nos repères et nos sources de motivations et d'inspirations. Pour les libéraux s'arrête à l'individu désincarné de tout contexte socioculturel. 

l'homme numérisé

l'homme numérisé

l'homme numérisé (déshumanisé ? désabusé ?)

 

Que cela ne tienne , promis , dans les années qui viennent, on va tenter de comprendre ce corps social récalcitrant en étant noté sous toutes les coutures à l'aide de l'informatique dite "immersive". La multiplication des critères d'évaluations individuelles (plus ou moins objectives) sera promise à un bel avenir.

Des agences de notations de je ne sais quelle légitimité notent bien  la gouvernance des états , des régions , des institutions et des écoles

Non seulement vous allez être noté de plus en plus précisément pour l'adéquation de votre emploi mais aussi dans votre vie intime vous aurez également un indice de popularité dans divers groupes sociaux, un indice de séduction , un indice de performance intellectuelle, sportive et sexuelle , un indice de recouvrement de dettes (c'est déjà fait je vous rassure ;-)),plus tard un indice de propension à la violence , à la spontanéité , au mensonge et que sais-je encore . Quand vous irez aux toilettes publiques , tous vos indices de santé seront obtenus de votre urine pour le plus grand bonheur des assurances de santé. Vous serez épié par les caméra numériques pour connaitre tous vos moindres indices de consommation et propension pour tel ou tel service ou produit. Tous ces paramètres personnels et votre histoire individuelle seront agrégés et stockés ad vitam aeternam dans les divers supports informatiques.

Souriez , vous êtes totalement numérisé et disséqué pour le bien-être de tous.

Dans le meilleur des mondes ...du libéralisme économique

Commenter cet article