Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Google+
Charivari de la société contemporaine

Le compte à rebours s'accélère...

19 Juin 2012, 08:30am

Publié par samagace69

 

iStock_000012198746XSmall.jpg

 

J'ai relu un de mes premiers articles du mois de novembre 2011 et ce qui frappe , c'est la ressemblance de la situation économique en Europe avec le déroulement des évènements d'aujourd'hui : http://samagace69.over-blog.com/article-samagace69-90686076.html

 

Les élections grecques en très courte faveur pour le maintien de la Grècedans la zone euro et la poursuite de l'austérité encouragés par tous les pays concernés par la zone euro  n'ont pas réussi à calmer les tensions des places financières en ce qui concerne le devenir économique de l'Espagne et de l'Italie. Par exemple pour l'Espagne , les taux des obligations à 10 ans sont à 7,133 %. Record historique battu.

 

Placés devant le risque d’une extension mortifère à l’Espagne et à l’Italie de l’impasse grecque, les dirigeants européens opportunément réunis à Los Cabos, à l’occasion du G20 ont la parole.

 

Les partenaires européens de l'Espagne lui ont offert il y a dix jours un plan de 100 milliards d'euros pour venir en aide à ses banques, ce qui n'a fait qu'attiser les craintes d'une nouvelle escalade de la crise financière, illustrée par la flambée lundi du coût de la dette espagnole et italienne.

 

Les places financières ont accusé le coup lundi, les bourses européennes effaçant rapidement leurs gains après une brève période d'euphorie provoquée par le résultat des élections en Grèce, tandis que Wall Street connaissait une séance volatile.

 

N'ayant plus autant de munitions monétaire qu'avant le G20 se borne à des incantations pour résoudre rapidement le problèmes de l'endettement de l'Europe qui menace par effet de contagion la récession sur le reste du monde.

 

voir l'article de l'Express http://lexpansion.lexpress.fr/economie/l-europe-et-le-fmi-les-deux-preoccupations-du-g20_304231.html#xtor=AL-241

 

Pendant ce temps , Cameron se dit prêt à accueillir les entreprises françaises voulant fuir l'impôt. Le Premier ministre britannique indique réserver le «tapis rouge» à ces entreprises, qui financeront dès lors les infrastructures britanniques. Merci pour la coopération européenne ! Il est prêt à torpiller les mesures de l'économie française et fait un bras d'honneur à tous les français qui ont choisi d'élire un président de gauche.

 

Il y a une volonté d'une politique commune d'austérité décidés dans les instances européennes et tous s'accordent pour une grande intégration politique et monétaire européenne. Adieu donc la volonté des peuples qui gardent l'illusion de choisir son président et son programme politique en corollaire.

L'Europe va devenir une gouvernance "d'élites" technocrates sans aucune légitimité aux suffrages électoraux. C'est le prix à payer pour rester dans la zone euro.

 

Le paradoxe veut que le peuple français a donné tous les pouvoirs à la gauche socialiste alors que son président , François Hollande va devoir suivre les consignes de Bruxelles , de Berlin et de se plier aux exigences des Bourses mondiales et des instances internationales comme le FMI. Non François Hollande n'aura aucunement les mains libres pour poursuivre sa vision politique tant que l'ingérence du monde de la finance internationale a pris autant d'ampleur.

 

Si nous augmentons la dette de notre pays, c'est l'enfermement assuré par des lobbies financiers. Etre endetter au point  de ne plus pouvoir payer les intérêts des créanciers, c'est d'accepter d'être le serf du monde de la finance, c'est accepter son contrôle sur nos choix de vie et bientôt de survie.

 

François Bayrou a été injustement battu à plate couture au point que son parti devient inexistant à l'Assemblée Générale des députés mais il sait que les jours paisibles de bon nombre de nos compatriotes sont comptés. Tout en constatant sa débâcle électorale , il a eu le temps de déclarer dans le journal télévisé que les jours qui viennent seront très difficiles pour nous tous.

 

Ce n'est pas un prophète mais un homme politique qui tente de partager sa lucidité de notre situation actuelle.

 

Certains savent depuis quelque temps que nous vivons sur une véritable bombe à retardement dont il est difficile d'apprécier la longueur de la mèche mais l'explosion ou l'implosion financière est inéluctable entre demain et les dix ans à venir. Dix ans , c'est en fait un laps de temps très court.

Commenter cet article