Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Google+
Charivari de la société contemporaine

L'amour en Occident : Le grand malentendu

7 Août 2013, 06:28am

Publié par samagace69

L'amour en Occident : Le grand malentendu

Psyche et l'Amour

C'est un des premiers sujets de préoccupation de la plupart d'entre nous et pourtant personne n'est capable d'expliquer de façon vraiment satisfaisante et de manière unanime la nature même de celle -ci,ni même sa vraie nature philosophique.

Etant néophyte en la matière , je ne prétend pas "éclairer" mes lecteurs sur ce sujet , tout au moins y livrer quelques réflexions qui auront , j'espère, le mérite d'être partagées et ressenties par quelques uns.

 

Tout d'abord , il faut bien un petit éclaircissement sémantique de cette notion qui servira provisoirement de base commune de compréhension. Je vous invite à lire la définition Wikipedia du mot amour : https://fr.wikipedia.org/wiki/Amour

 

La philosophie est bien en peine de traiter le sujet , d'abord très peu de philosophes ont vraiment abordé le thème et parce qu'ensuite les conclusions sont souvent diamétralement opposées : l'amour est l'expression d'une nécessité biologique en vue de la reproduction de l'espèce ou peut être considéré comme une notion divine et immanente.

 

De nos jours , c'est un sujet de préoccupation avant tout féminin devant le constat du nombre de revues féminines traitant du sujet par rapport au magazine" plus "masculins".

A tel point que l'on peut se demander si la problématique de l'amour n'est pas devenue un emblème typiquement féminin.

 

Historiquement , cela n'a pas été toujours le cas : la société se chargeait à travers des rites initiatiques de définir les rôles précis de l'homme et de la femme sous la bénédiction de l'église et je dirai que très souvent l'amour était une question secondaire. La survie du patrimoine familial était en jeu.

 

Depuis l'émancipation progressive de la femme au cours du XX siècle , la question de l'amour est revenue sur le devant de la scène pour une plus large catégorie de gens. Une fois l'affranchissement des contraintes matérielles éludées , on se marie par libre consentement et surtout par amour. Las, l'augmentation constante du nombre de divorces nous ramène a repenser le couple et à redéfinir la place de l'homme et de la femme en son sein.

Cette libéralisation historique de la femme demande des aménagements et nouvelle définition des rôles entre l'homme et la femme.

Il est entendu que cette crise historique n'est que passagère et que par une série de tractations va se définir de nouvelles règles qui définira le couple moderne.

Personnellement j'en doute car l'évolution de l'homme et de la femme est devenue plus dynamique à cause de récents progrès techniques mis à disposition (insémination artificielle , choix de l'embryon , des gamètes etc...) et suivent d'autre part des chemins divergents pour des raisons avant tout génétiques mais j'y reviendrai dans de prochains articles.

 

Il admis maintenant que cette redéfinition du couple se résume à un problème de communication qui sert de médiateur à l'expression amoureuse . Il fleurit un peu partout des séminaires de communication où l'on vous explique comment doit penser un couple pour bien s'entendre.

Les nouvelles techniques de communication sont parfois sophistiquées (Programmation neuro-linguistique ou PNL, Analyse transactionnelle, psychologie du couple etc..) mais il en va désormais pour la survie et la santé du couple.

Très franchement , je trouve la méthode un peu élitiste pour prétendre la répandre à toutes les couches sociales et manque de spontanéité pour répondre de manière satisfaisante aux questions amoureuses du couple moderne . D'autre part on entre sur le terrain typiquement féminin et ne prend pas assez en compte la problématique masculine qui s'exprime au premiers abord par le désir.

 

En effet ,comparée à l'homme, la femme est experte dans la communication verbale, surtout s'il s'agit d'exprimer des émotions. Le besoin de communication verbale à couleur émotive est un besoin typiquement féminin, comme nous le confirme une étude faite par l'Ordre Professionnel des Psychologues en 1992, D'après cette étude, 73 % des femmes interrogées croient que "la communication dans le couple peut régler tous les problèmes" contre seulement 27% des hommes. Nous n'avons donc pas la même aptitude a communiquer , c'est dans la nature même des différences entre l'homme et la femme.

 

Peut-être que l'homme développera cette faculté verbale et émotive pour revenir sur un pied d'égalité avec la femme mais il est possible aussi que la femme conceptualise cette part émotive de son être pour mieux partager ses désirs. Ce n'est que suppositions.

 

Qu'en à l'acceptation presque clinique de la définition de l'amour : " L'amour peut être perçu essentiellement comme la quête d'un manque. L'amour apporté à un individu ou un objet naîtrait par ce qu'il apporte à un individu ou est susceptible de lui apporter. « Aimer » ne serait autre qu'une façon inconsciente d'avouer sa propre impuissance à l'autonomie pour un besoin particulier à un moment donné. Besoin d’aimer ou besoin de se sentir aimé ne serait autre qu'un besoin égoïste, qu'une attente de la personne qui pourrait combler les ‘manques’ immatériels ou matériels qu'elle ne serait pas capable de satisfaire par elle-même. Par exemple, en Occident, le besoin d'un enfant entraînerait le besoin d’une compagne ou d’un compagnon à nos côtés, besoin qui nourrit un sentiment d’amour ou de besoin d’amour pour la personne attendue pour concevoir cet enfant."

Est t'elle vraiment acceptable pour les deux parties et satisfait elle l'idéal que l'on s'en fait ?

Commenter cet article