Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Google+
Charivari de la société contemporaine

L'art numérique reste à découvrir...

20 Août 2014, 04:51am

Publié par alize2769

Les fractales

Les fractales

 

L'ordinateur investie de plus en plus le domaine de l'Art avec un éventail de possibilités de plus en plus grand.

 

Une introduction à l'art numérique est présentée dans la vidéo ci dessous :

L'art numérique a commencé avec l'expression des fractales de Mandelbrot comme illustré dans la vidéo ci dessous : 

 

 

Un des plus beaux films d'animation 3D des fractales :

 

Il est présent dans les compositions fractales mais aussi dans le cinéma , la Bd , la musique mais aussi la sculpture !

 

Films d'animation 3D

 

Qui ne connaît pas le célèbre rongeur Scrat, qui court après l'unique amour de L'Age de glace sa vie, un gland quelque peu volage qui ne se laisse pas séduire si facilement ! Autant dire que devant L'âge de glace, on ne s'ennuie pas, on rigole beaucoup et en plus on rigole fort ! En effet, les animaux que nous suivons se complètent avec leurs caractères pourtant bien différents. Le scénario élaboré par pas moins de 9 scénaristes ne nous laisse aucun répit avec des répliques tordantes, bref, on ne s’ennuie pas !

 

 

Sculptures :

 

Grâce à une démarche artistique, le projet Digital Grotesque a permis de repousser les limites technologiques de l'impression 3D.

 

Une sculpture de grès entièrement réalisée par impression 3D. C'est ce qui a été réalisé dans le cadre du projet Digital Grotesque. D'une superficie de 16 mètres carrés, ce projet artistique a été supporté pour tous les aspects technologiques par l'institut fédéral de technologie de Zurich, le célèbre ETH. Le dispositif d'impression ayant lui été adapté par Voxeljet.

 

La réalisation de cette œuvre d'art, dont vous pouvez découvrir le processus dans cette vidéo, a permis de repousser les limites de l'impression 3D en termes de taille. Généralement confinée au prototypage et aux modèles réduits, la technologie mise en œuvre permet la création d'éléments de grande envergure avec une précision équivalente:

 

 

 

Créations musicales :

 

Le dernier en date est le projet Melomics qui permet en 2012 de créer intégralement des œuvres musicales :

 

"Melomics est un projet de recherche parrainé par l'Université de Malaga et partiellement financé par le ministère espagnol de l'Economie et de la compétitivité. Dans le cadre de Melomics est conçu et construit Iamus, ordinateur compositeur capable de créer la musique classique contemporaine. Les principaux changements sont les scores qui obtient Iamus en notation standard et que ses œuvres sont indissociables des compositeurs de l'homme. Pour planifier Iamus utilisé une approche biomimétique, dans lequel chaque œuvre se développe à partir de son génome (qui émule les êtres pluricellulaires) et effectue un décalage vers des compositions d'une grande complexité et de la beauté. Cette approche "évo-dévo» (acronyme pour l'évolution et le développement) est l'une des plus prometteuses dans le domaine de l'Intelligence Informatique."

 

Dr. Francisco J. Vico, responsable du projet Melomics (Groupe d'Étude en Biomimétique, Université de Málaga -Espagne)

 

Si les programmes de ce projet sont pris très au sérieux, explique le journaliste de la BBC, c’est parce que l'algorithme utilisé se comporte vraiment comme un compositeur: il prend une courte idée de mélodie, un motif, et en appliquant des règles propres à l’instrument et d’autres spécifiques au genre musical et aux harmonies qu’il privilégie, il développe la mélodie, l'enrichit et construit des voix qui se chevauchent et s’entremêlent.

 

Comme une illustration de la prédiction de l'économiste Tyler Cowen, selon laquelle le travail sera de plus en plus réalisé par des équipes humain-machine, le compositeur Diaz-Jerez estime qu’«à l’avenir il y aura deux types de compositeurs. Ceux qui admettront utiliser le stock de musique de Iamus et ceux qui ne l’admettront pas». Il s’agirait donc plutôt d’un outil aidant et guidant l’inspiration que d’un remplacement sec de l’humain par la machine…

 

 

Caractéristiques technologiques

 

Melomics utilise une méthode biomimétique où chaque morceau de musique est obtenu par le principe de l'évolution génomique simulée pour obtenir une certaine composition musicale.

 

Chaque morceau rentre en compétition entre eux pour s'adapter à des critères d'évaluations spécifiques, généralement basées sur des considérations de logiques formelles et esthétiques.

Le système Melomics encode chaque séquences musicales dans un génome et la population entière des morceaux est soumise à une dynamique évolutionnaire qui imite un processus complexe de développement embryonnaire.

 

Le système est entièrement autonome : une fois programmé , il compose de la musique sans intervention humaine.

 

La technologie a été transférée comme retombées académiques  substantielles vers le monde de l'industrie , de  la société Melomics Media fournissant les clusters informatiques et de créer une grande collection de musiques populaires. Ils sont accessibles en partie sur le site http://melomics.com/ qui constituent désormais une vaste collection musicale.

Les différentes caractéristiques de ces morceaux de musiques sont disponibles sous trois types de formats : MP3 pour l'écoute du morceau, MIDI pour l'exploitation instrumentales et enfin la possibilité de lire les partitions sous PDF.

 

Le système informatique de la société Melomics comprend deux clusters (ensemble d'ordinateurs qui travaillent en coopération) : Melomics109 et Iamus dédiés respectivement à la musique populaire et instrumentale (classiques)

 

Melomics109: la plus vaste collection de musiques populaires.

 

 

Melonics109 est un cluster informatique programmé et intégré dans le système : Selon ses promoteurs, ses premières productions musicales est un large éventail de compositions musicales populaires ( environ 1 milliard !) couvrant tout les styles essentiels. Cela pourrait constituer une révolution dans l'industrie musicale toujours selon ses promoteurs.

Tout est accessible gratuitement par téléchargement depuis le site http://melomics.com/

 

Voici un des exemples les plus probant mélant voix synthétiques et instruments:

 

 

 

Avec une telle quantité de morceaux de musiques libres de droits d'auteur , exploitable sous différents formats et certifié comme originale , les promoteurs de la société Melomics font valoir que cela pourrait accélérer dans un futur proche la production d'œuvres musicales originales en coopération avec les professionnels de la musique tout en bouleversant les habitudes de consommation.

 

 

Iamus: Premier album professionnel de musique contemporaine crée par une intelligence artificielle.

 

 

Dès les premières étapes de développement, Iamus composa Opus One (le 15 Octobre 2010) considéré comme le premier morceau classique contemporaine jamais composé par un ordinateur avec son propre style sans avoir recours aux imitations de compositeurs existants comme cela avait déjà été établi par d'autres , principalement par David Cope.

 

La première grande composition classique contemporaine composée par Iamus s'appelle "Hello World" , juste un an après la création d'Opus One. 4 compositions musicales supplémentaires ont été diffusées depuis en direct de l'université de Malaga le 2 juillet 2012 participant en tant qu'évènement pour le prix de l'année d'Alan Turing.

 

Cette œuvre musicale fut plus tard reproduit par l'Orchestre Symphonique de Londres qui en fit un premier album éponyme.

 

Critique of Iamus' Hello World! piece

 

By Peter Russell, musicologist.     26/12/2012

 

 

"Contrairement à mes commentaires habituels au moment où j'ai les oreilles qui sifflent par la composition de musiques établie sur 12 tonalités différentes , tout en écoutant ce charmant morceau de musique de chambre , je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il serait plaisant de lire la partition plutôt que de l'écouter. En fait , après plusieurs écoutes , je me suis mis à l'aimer.

 

....je n'ai pas reconnu ni le morceau ni le compositeur. Cependant , si je devais m'y hasarder, je dirais que cela à été écrit dans les débuts des années 20 ou 30. Il y aurait une touche française dedans mais nous devons cependant exclure Les Six ou même Erik Satie. Ce pourrait être bien du Charles Koechlin......J'aime aussi la fin à la Bergian dans laquelle la musique diminue avec plusieurs séries de notes en pizzicato.

 

.... la série est travaillée avec expertise , aussi cela suppose un grand effort artistique pour créer une aussi large palette que possible dans l'éventail des dynamiques et de l'espace...Cela promeut une ambiance romantique et une certaine atmosphère. .....

 

J'adore le jeu des instruments qui je crois est du violon , de la viole et du piano. Ils [les musiciens] jouent avec une technicité impeccable et sont constamment en accord entre eux d'une tel façon qu'il pas d'instrumentiste dominant. L'équilibre est parfait. Ils ont une grande sensibilité pour la musique, soulignant , parfois dans la création, une expression émotive qui vous fait dire qu'ils sont complètement absorbés et dédiés à la musique.....

Electronics acoustics

Commenter cet article